Résumé détaillé du Colonel Chabert

L’histoire commence vers 1817 lorsqu’un vieil homme arrive dans une étude d’avoués. Vêtu d’un manteau démodé et d’une cravate sale, pâle et affamé, il ressemble à un cadavre. Lorsqu’il ôte son chapeau, la perruque graisseuse se détache, révélant un crâne chauve déchiré par une profonde .

Soumis aux railleries des clercs et traité comme un indésirable, on lui dit en plaisantant de ne revenir qu’à une heure du matin pour un rendez-vous avec de Maître Derville, le patron de l’étude. En le quittant, le greffier lui demande son nom.

«Chabert», répond simplement l’homme.

« Le colonel qui mourut à la bataille d’Eylau? » Demande le commis d’un ton sarcastique, se souvenant du célèbre nom.

« Lui-même », répond simplement Chabert.

Le jeune et brillant avocat Derville retourne de nuit à son bureau pour y travailler. Là, dans la semi-obscurité, un homme l’attend, immobile. Derville accepte d’écouter l’histoire de l’homme qui se décrit comme le colonel Chabert, « celui qui est mort à Eylau » il y  a plus de dix ans. Le survivant raconte.

 

Au cours de la bataille d’Eylau en 1807, le régiment du colonel Chabert a mené une charge de cavalerie contre les assauts russes qui changea le cours de la bataille en faveur de Bonaparte. Chabert a été frappé à la tête par un sabre, coincé sous son cheval, et fut déclaré mort. Il fut enterré vivant avec les milliers d’autres victimes de cette sanglante bataille, sous une montagne de cadavres. Lentement, péniblement, il réussit à s’extraire de la masse en décomposition, jusqu’à émerger sur un champ de bataille enneigé et désert. Sauvé par une famille de paysans, il demeura des mois durant entre la vie et la mort. Une fois guéri, il résolut de regagner la France et de récupérer son nom et sa propriété. Mais personne n’avait cure d’un soldat mort. Seuls d’anciens compagnons d’armes l’aidaient alors qu’il errait, sans le sou et sans nom.

 

Comme Ulysse, il erra pendant dix ans. Mais contrairement à Pénélope, la femme de Chabert ne lui était pas restée fidèle.

Lorsqu’après de longs détours, le colonel revint à Paris en 1817, sa femme,  Rose Chapotel, était remariée, avait deux enfants, et portait le nom de comtesse Ferraud. Elle avait utilisé ses terres et sa fortune pour se marier dans l’aristocratie. Rose n’avait jamais répondu aux courriers du colonel. Elle refusait de le reconnaître et le traitait d’imposteur.

 

Malgré le caractère invraisemblable de cette histoire, Maître Derville accepte de s’occuper du cas du colonel Chabert.

Derville est le premier fonctionnaire de la société post-napoléonienne qui a cru et osé reconnaître le colonel.

Dans l’une des scènes les plus émouvantes du livre, l’avocat Derville accompagne Chabert dans les bidonvilles de Saint-Marceau, à la périphérie de Paris. Ils arrivent à une bâtisse délabrée, où Chabert retrouve un vétéran des campagnes égyptiennes de Napoléon, Vergniaud. Le colonel vit dans une seule pièce avec un sol en terre battue et un lit de paille. Derville est choqué. Comment Chabert, l’homme dont le rôle dans la victoire de la bataille d’Eylau fut déterminant, peut-il vivre ainsi?

 

Ensuite, Derville rejoint le faubourg Saint-Germain, quartier aristocratique à la mode, où le comte et la comtesse Ferraud ont construit une maison luxueuse avec la fortune du colonel Chabert. Ces quartiers sont à l’opposé de ceux qu’il vient de quitter…

Enrichie par la mort de son mari, favorisée par Napoléon, qui lui a accordé une belle pension, la comtesse a bientôt pu jouir d’un revenu de 40.000 livres par an. Après la défaite de Napoléon en 1815, son nouveau mari a été adopté par l’aristocratie victorieuse, alors qu’elle se glorifiait de son ascension dans la haute société. Pour l’aider à gravir les échelons, le comte Ferraud a engagé un secrétaire corrompu nommé Delbecq, un ancien avocat versé dans des activités criminelles. La comtesse exerce une surveillance étroite sur le secrétaire de son mari. C’est sans scrupules que cet escroc a exploité le mouvement de la Bourse et de la flambée des valeurs foncières à Paris sous la Restauration, pour tripler en trois ans la fortune de la comtesse.

 

Le désir de résurrection du colonel est bientôt vaincu par une machination cruelle de la comtesse. Sentant que le colonel l’aime toujours, elle l’invite à sa maison de campagne, le traite tendrement, l’amadoue avec ses jeunes enfants, et utilise son secrétaire Delbecq pour l’engager à signer des documents selon lesquels il renonce à jamais à son nom.

Chabert s’enfuit, dégoûté, sans signer les faux papiers, mais sans demander un sou.

 

Il disparaît pour se réfugier à l’hospice. Vingt ans plus tard, en passant par le terrible Hôpital de Bicêtre qui abrite malades mentaux, criminels, indigents et vieux dans des conditions terribles, Derville rencontre à nouveau l’ex-colonel Chabert, méconnaissable, réduit à l’état d’épave et à moitié fou.

Dégoûté par la société, Derville décide de se retirer à la campagne avec sa femme.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • le colonel chabert résumé
  • résumé colonel chabert
  • colonel chabert résumé
  • résumé du colonel chabert
  • résumé le colonel chabert
  • le colonel chabert resumé complet
  • le colonel chabert résumé par chapitre
  • le colonel chabert résumé détaillé
  • résumé détaillé du colonel chabert
  • colonel chabert résumé détaillé