Biographie de Honoré de Balzac

Honoré Balzac dit Honoré de Balzac naît à Tours le  20 mai 1799. Il décède à Paris le 18 août 1850  à l’âge de 51 ans. Issu du courant réaliste, il est l’auteur d’une des œuvres majeures du XIXème siècle : La Comédie Humaine. Fils de Bernard François Balssa, secrétaire au conseil du Roi, et d’Anne-Charlotte-Laure  Sallambier, Honoré de Balzac est l’aîné d’une fratrie de quatre enfants. Sa sœur Laure lui voue une grande  affection et de par la complicité qui les lie, elle lui apporte un soutien constant dans son œuvre. Elle est l’auteur d’une biographie de son frère.

 

De 1807 à 1814, Balzac étudie à Vendôme puis à Tours. Il rejoint ensuite la pension Lepitre à Paris. Il étudie le droit et obtient son baccalauréat en 1819. Il intègre la Sorbonne et se fait engager comme clerc de notaire par Jean-Baptiste Guillonnet-Merville, ami de la famille. Cette rencontre donnera naissance à un personnage récurent dans l’œuvre de Balzac sous le nom de Maître Derville. On le retrouve dans Le Colonel Chabert (1832-1847), Le Père Goriot (1835), César Birotteau (1837), Une ténébreuse affaire (1841) ou encore Splendeurs et misères des courtisanes (1838-1844).

 

Balzac affirme sa vocation littéraire. Ses parents lui laissent deux ans pour faire ses preuves.  Il commence par écrire une tragédie en vers intitulée Cromwell (1820). Cette tentative est totalement infructueuse et Balzac décide alors de s’orienter vers le roman d’aventures, très en vogue à l’époque. Publiées alors sous des pseudonymes (« Lord R’hoone » ou « Horace de Saint-Aubin »), Balzac se montre très critique vis à vis de ces œuvres qu’il qualifiera plus tard de « cochonneries littéraires ». Néanmoins ces écrits peuvent être considérés comme une genèse de ses futurs romans.

 

En 1826, l’écrivain se fait éditeur puis imprimeur. Il contracte alors des dettes qui le poursuivront toute sa vie. Ce n’est qu’en 1829 avec Physiologie du mariage et les Chouans que Balzac trouve son style (le réalisme) et connaît enfin le succès. Quatre années plus tard, il rencontre une admiratrice sur les bords du lac de Neuchâtel, la comtesse Ewelina Hanska avec qui il entretiendra une relation épistolaire avant de l’épouser en 1850. Ces lettres sont regroupées sous le titre de « Lettres à l’étrangère ».

 

La comédie humaine est le titre donné à l’œuvre  intégrale de Balzac et regroupe l’ensemble des romans écrits depuis 1829. Gigantesque édifice de cent trente-sept œuvres (romans, nouvelles, essais et écrits inachevés),  La comédie humaine s’articule sur trois axes : les études de mœurs subdivisées en plusieurs scènes (scènes de la vie privée, scène de la vie de province, scènes de la vie de campagne, scènes de la vie militaire, scènes de la vie politique et scènes de la vie parisienne), Études philosophiques, Études analytiques. Balzac a exploré toutes les classes sociales de son époque au travers de près de six mille personnages, dont mille d’entre eux ont des liens de parenté. Noblesse parisienne, servantes, criminels, journalistes, poètes, militaires, paysans, tous les milieux sociaux sont présents et Balzac offre à travers eux une photographie détaillée de son époque. Parmi les titres les plus connus se trouvent Le Père Goriot et  Le Colonel Chabert (scènes de la vie privée), Eugénie Grandet (scènes de la vie de province), Le Lys dans la vallée (scènes de la vie de campagne), les Chouans (scènes de la vie militaire ), Z. Marcas (scènes de la vie politique), la Cousine Bette et le Cousin Pons (scènes de la vie parisienne). La Peau de Chagrin et Physiologie du mariage sont classés  respectivement dans les études philosophiques et les études analytiques. On retrouve l’influence d’Honoré de Balzac, de par son œuvre, dans certains écrits de Flaubert, Zola ou Proust.

 

Le 18 août 1850, Balzac meurt, épuisé, des suites d’un œdème généralisé. Son œuvre immensément riche et d’une densité extraordinaire passe alors à la postérité.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • le colonel chabert age
  • biographie balzac